Comment trouver un bon locataire

Salut chers immorentiers !

Aujourd’hui, nous allons vous montrer comment trouver un bon locataire. Au travers d’expériences que nous avons vécues, nous vous expliquerons différentes techniques que vous pouvez utiliser pour trouver le bon locataire afin d’éviter que votre investissement locatif ne vire au désastre.

Il existe énormément de techniques pour trouver un bon locataire. De notre expérience, nous avons tiré 10 astuces qui nous ont permis de choisir les meilleurs candidats. Pour trouver un bon locataire, il faut entre autres : mettre en location un bon appartementfaire une annonce véridiqueavoir un locataire qui possède une assurance. Il faut aussi vérifier que le locataire a déjà déposé un préavisne pas se jeter sur le premier locataire et d’autres astuces que nous vous ferons découvrir le long de cet article.

Mettre en location un bon logement

 

La toute première chose à faire est de disposer d’un bon produit. C’est indispensable pour tout vendeur. Veillez à rendre votre appartement attractif. Pas forcément sur le côté du prix, il faut surtout qu’il donne envie d’y vivre. Visez la qualité et ensuite vous pourrez cibler les meilleurs clients du marché. Dans le cas contraire, votre offre n’attirera que de mauvais postulants.

En résumé, chercher à avoir un habitat où vous vous verrez vous-même vivre. Si votre appartement vous plaît alors il y a de fortes chances qu’il soit un bien de qualité. Il vous sera ainsi plus facile de trouver un bon locataire.

 

Réussir son investissement locatif, c’est investir
dans un immeuble : visible, accessible et sur le trafic !

 

En ce sens, nous vous recommandons de lire notre article sur comment réussir son premier investissement immobilier. Cela vous donnera une vue assez globale sur l’importance de disposer d’un bon produit.

Si vous êtes à un stade plus avancé, nous vous proposons notre outil : le kit complet du bailleur afin d’économiser du temps et de l’argent.

 

Faire une annonce véridique

 

La deuxième chose à faire est de rédiger une bonne annonce. Aussi bien dans le fond que dans la forme, mais surtout qu’elle soit fidèle à la réalité. Nous avons vu des gens qui ajoutent une pièce de plus uniquement pour avoir le locataire et le faire signer. Ceci n’est pas une bonne chose. Un locataire est un client pour vous. Le mieux est d’installer très tôt un climat de confiance entre vous.

Racontez la vérité et faites l’inventaire dans les moindres détails de tout ce qu’il y a dans l’appartement. Souvent dans les entretiens, vous allez rencontrer des personnes qui vous poseront des questions dont les réponses sont déjà marquées dans l’annonce. Ne vous en offusquez pas. Soyez patients et répondez à toutes les questions de vos interlocuteurs.

Autre chose, il est préférable de marquer votre numéro de téléphone dans l’annonce que votre e-mail. Les conversations téléphoniques sont bien plus interactives que les mails. Là, vous sentez vraiment si le feeling passe entre vous et le client. Ainsi vous pouvez déjà vous faire une première impression assez claire sur lui.

 

Le locataire doit avoir une assurance

 

C’est une condition sine qua none pour accepter un locataire. Si vous vous rendez compte que votre prospect ne dispose pas d’une assurance, nous vous conseillons de stopper tout de suite les démarches. C’est non négociable. Cependant, il existe certains cas particuliers. Par exemple, certains jeunes étudiants qui peuvent ne pas avoir d’assurance juste par ignorance. Face à ces situations, vous pouvez leur proposer d’appeler tout de suite un assureur ou leur banque pour être assuré. Lorsque tout est en règle, vous récupérer l’attestation. Mais en règle générale, n’acceptez personne sans assurance.

 

Arrêter de négocier les loyers

 

Si votre loyer est aux normes du marché, laisser partir tous ceux qui tenteront de le négocier. Cela vous montre juste qu’ils sont assez limités financièrement. Vous vous exposez aux risques de non-paiement. Toutes les personnes qui vont négocier au téléphone le loyer, il faut les laisser partir. Passez à une autre.

 

Se méfier des gens qui se justifient

 

Ceux qui se justifient trop, zappez-les. Viser les gens pragmatiques qui respectent leurs engagements. Ne vous engagez pas avec des prospects qui se trouvent des excuses ou essaient de se justifier à la moindre occasion.

Au cas où vous vous êtes déjà trompé sur votre choix, nous vous recommandons de suivre notre vidéo sur comment gérer un locataire difficile.

 

Respecter les rendez-vous

 

Nous vous invitons vraiment à faire un planning et à le respecter pour les visites. Fixer vous une limite de 10 minutes par visite. N’hésitez pas à faire des visites en double afin de mettre un peu la pression aux locataires qu’ils soient bons ou mauvais.

 

“Nous sommes plus créatifs dans un état positif.
Nous avons beaucoup plus d’idées !”

 

Vérifier s’il y a un préavis de déposé

 

Il nous est parfois arrivé d’oublier de poser la question à savoir : avez-vous déjà déposé votre préavis ?

C’est une erreur. Engagez-vous uniquement avec ceux qui ont déjà leur préavis afin d’éviter les carences. Le but est de louer rapidement le bien à un bon locataire.

Et pour avoir toutes les clés et bien réussir votre location, réservez votre bilan stratégique gratuit avec notre équipe.

 

Éviter les animaux de compagnie

 

Il faut vraiment éviter les animaux de compagnie. Entre les griffures, les déchets naturels entre autres, ils constituent une vraie source de détérioration d’un appartement. Quand il s’agit de petits chiens peut-être, mais certaines races, telles que les bergers allemands, sont à éviter.

De même, évitez les fumeurs si vous le pouvez. Fumer à l’intérieur dégrade la peinture blanche. Et ceci ne pourra pas être pris en compte dans la caution et constituera ainsi une perte pour vous. Nous vous invitons donc à refuser des fumeurs si possible.

 

Ne pas se jeter sur le premier candidat

 

Nous savons que c’est une phase décisive pour tout investisseur immobilier. Surtout pour les débutants. Nous voulons tous louer vite nos biens et commencer à encaisser des loyers. Mais ne vous jetez pas sur le premier venu. Prenez le temps de bien analyser les profils et assurez-vous de faire les bons choix.

 

Savoir refuser une offre

 

N’hésitez pas à décliner une offre quand vous ne sentez pas le bon feeling. Si le potentiel client insiste, dites-lui juste que vous avez reçu une proposition avant lui et que vous préférez préserver votre parole. Ne vous engagez pas quand vous n’êtes pas convaincu du profil face à vous.

Trouver le bon locataire est parfois un défi. C’est la raison pour laquelle nous vous avons partagé nos 10 astuces. Et à votre tour, transmettez nos conseils à vos amis en recherche de locataires !

Et vous, avez-vous déjà eu une mauvaise expérience avec un locataire ? Est-ce qu’il y a des attitudes, des points qui vous font refuser un candidat ? Dites-le nous en commentaire.